Jéremy : “j’ai commencé en faisant n’importe quoi”

En cette fin d’été, j’ai décidé de proposer une interview à Jérémy, le propriétaire du site financesindependantes.com.

Découvert à la suite d’une recherche sur google, la lecture de sa page “à propos” m’a fait découvrir un investisseur d’une trentaine d’années avec un parcours déjà bien rempli (bourse, cryptomonnaies, immobilier, dropshipping…).

Page d'accueil du site financesindependantes

Page d’accueil du site financesindependantes

Le Trader Savant : Pouvez-vous vous présenter rapidement ( âge, secteur professionnel, études… )

Jérémy : Je m’appelle Jérémy, j’ai bientôt 34 ans. Je suis le jeune papa d’une petite fille. Je suis originaire de région parisienne où j’ai grandi et fait l’essentiel de mes études avant de partir pour Toulouse les finir.

J’ai un master en finances et contrôle de gestion et j’ai travaillé plusieurs années à Toulouse et en Allemagne en tant que contrôleur de gestion puis DAF avant de revenir en France.

Je me suis installé en Alsace et je travaille en tant que responsable du contrôle de gestion en parallèle de mes activités dans les entreprises que j’ai créées et que je gère.

Le Trader Savant : Vous possédez un site sur l’environnement financier. Depuis combien de temps est-il en ligne ? Qu’est-ce qui vous a poussé à publier des articles sur l’économie et la finance ? Le rythme de publication ?

Jérémy : J’ai lancé le site Finances Indépendantes en 2017 suite à plusieurs investissements réussis, que ce soit en immobilier ou en Bourse. Mon entourage puis d’autres personnes me demandaient régulièrement de leur expliquer comment je faisais.

Du coup j’ai décidé de créer ce site pour partager des idées, des méthodes, faciliter la compréhension de l’environnement financier pour que chacun puisse se créer des sources de revenus et ne plus être dépendant uniquement de son salaire.

L’Economie, peu de personnes en parlent alors que c’est essentiel pour moi afin de réaliser de bons investissements. Par exemple pour un investissement immobilier dans une ville que je ne connais pas, je vais étudier l’évolution du taux de chômage, le salaire moyen, l’évolution du nombre d’habitants et sa typologie (jeune, âgé, actif, homme, femme…) puisque cela va jouer sur la rentabilité et le type de biens à privilégier. Dans une ville dépourvue de grosses entreprises, il y a moins de personnes actives et des salaires moins élevés. S’il y a un turnover, il sera peut-être plus difficile de trouver un bon locataire. Dans une ville où le taux d chômage est élevé j’ai plus de chance de voir un locataire me faire défaut.

Un autre point qui m’a fait bizarre, est une personne que j’ai rencontré et qui ne savait pas que lorsqu’elle utilisait sa carte bancaire, l’argent était pris de son compte. Elle était toujours à découvert, avec plein de crédits sur le dos et donc dans une situation financière catastrophique. Je ne pensais pas qu’il y avait un tel manque d’éducation financière chez certaines personnes. Ce site, c’est aussi pour aider les personnes qui n’ont pas eu la chance d’avoir une éducation financière. Une bonne gestion des finances personnelles est la base pour des investissements réussis et une vie plus indépendante.

Je publie des articles une fois par semaine sur les thèmes de l’Economie, les finances personnelles, la Bourse, l’immobilier, les crypto-monnaies, l’entrepreneuriat ou encore les paris sportifs.

Le Trader Savant : Depuis combien de temps avez-vous commencé à investir en bourse ? Et quel a été le déclic ?

Jérémy : J’ai commencé à investir en Bourse en 2011. J’ai acheté mes premières actions crédit agricole pour 400€. Avec la crise Grecque et l’exposition de cette banque notamment via sa filiale Emporiki, j’ai paniqué et j’ai tout vendu pour environ 300€ soit une moins-value de 100€.

Avec l’expérience que j’ai accumulé depuis je me dis que j’aurais du investir encore plus, plutôt que de vendre, surtout lorsqu’on voit les cours aujourd’hui alors que le prix avoisinait les 3€ à l’époque.

Le déclic je l’ai eu dès le début de ma vie professionnelle. Je voyais mes collègues constamment se plaindre de leur situation, à attendre la retraite mais sans vouloir prendre de risques pour vivre une vie plus libre. Je ne voulais surtout pas cela pour moi alors j’ai décidé d’investir pour me constituer des sources de revenus.

Depuis, je n’ai jamais arrêté et j’ai peaufiné mes analyses et mes investissements pour me concentrer majoritairement sur des actions à dividendes ou des ETF distribuant.

Le Trader Savant : Sur votre blog, vous indiquez que vous investissez sur de nombreux supports : actions à dividendes, forex, cryptos, immobilier, dropshipping, paris sportifs… Vous arrivez à jongler facilement entre toutes ces activités ?

Jérémy : C’était compliqué au début. J’ai arrêté il y a deux ans le dropshipping. Les bénéfices étaient intéressants, mais ça me prenait beaucoup trop de temps. Pareil pour le trading Forex. Aujourd’hui je suis bien organisé donc je peux tout faire sans que cela ne me prenne trop de temps. Ce qui m’en prend le plus c’est la rédaction d’articles pour le site et la création de vidéos pour ma chaîne YouTube.

L’investissement en Bourse long terme ne me prend pas de temps, l’investissement dans les SCPI non plus. Tout se fait automatiquement une fois que j’ai sélectionné mes titres. Pour l’immobilier je consacre en moyenne 1h30 de mon temps par jour pour les recherches, et/ou visites. J’ai délégué la gestion de tous mes biens.

Pour les paris sportifs, je fais mes analyses le lundi ou mardi et je prépare mes paris pour toute la semaine. Je les ajuste éventuellement en fonction des nouvelles (blessure d’un jour clé, suspension, cas de Covid…).

Le Trader Savant : Concernant les cryptomonnaies. Pouvez-vous nous en dire plus sur votre stratégie ? Vos attentes concernant ce type de produit ?

Jérémy : Pour les cryptomonnaies je pense que c’est l’avenir dans tous les domaines de la vie courante. Chaque transaction peut aujourd’hui passer par une blockchain. Personnellement, je sélectionne des projets dont le jeton vaut au maximum 0,1€ et j’étudie les livres blanc, les sites et les articles qui en parlent.

Il est plus facile de faire +100% avec des prix de 0,1€ que de 100€. Ensuite une fois que je suis convaincu de la pertinence du projet et de l’application future dans la vie réelle, je fonce et je fais en sorte d’acquérir au moins 10 000 jetons de chaque projet sélectionné.

Le potentiel de croissance des jetons qui ont ce type de prix est beaucoup plus important que pour d’autres qui sont déjà plus chers. J’investis sur le long terme, mais il arrive que je vende certaines crypto pour prendre mes gains. En effet ça ne sert à rien de penser qu’on peut transformer 1000€ en un million. Il vaut mieux prendre progressivement ses gains puis racheter lorsque tout le monde vend, mais pour cela il faut du capital (que l’on obtient d’ailleurs en ayant vendu et pris ses gains).

Parfois un jeton qui valait 0,1€ passe en quelques semaines ou quelques mois à 1€ ou même 10€. Dans ces cas là avec au moins 10 000 jetons, ça permet de faire rapidement de gros gains. Mais attention, sur les 15 projets sur lesquels j’ai investi, 7 ont fait au minimum +300% et un +1900%. C’est possible, mais il faut quand même garder en tête que la valeur de beaucoup de projets n’atteindra jamais ces performances.

En plus j’ai attendu 3 ans avant de faire cette performance alors que toute l’augmentation s’est faite en quelques semaines, d’où le fait d’investir sur un horizon de temps assez long.

Le Trader Savant : Est-ce que vous avez changé votre manière d’investir avec le temps ? Avez-vous changé de produits ? D’horizon ( court, moyen ou long terme ) ?

Jérémy : Oui bien sûr. J’ai commencé en faisant n’importe quoi et en écoutant les médias, sauf que lorsqu’ils parlent d’une action ou un « bon plan », c’est qu’il faut s’en détacher car c’est déjà trop tard et ceux qui arrivent à ce moment-là sont ceux qui se feront plumer. J’ai développé différents portefeuilles.

J’ai mon PEA sur lequel j’investis chaque mois la même somme sur les mêmes actions et ETF et qui est très long terme. Ensuite j’ai plusieurs comptes titres. Un long terme contenant des actions qui versent des dividendes pour augmenter chaque mois mes revenus (actions US, canadiennes et Européennes).

J’ai un compte titres moyen terme dans lequel je sélectionne soigneusement des actions à fort potentiel de croissance, et enfin un portefeuille court terme pour trader certains titres. Le réinvestissement (des dividendes et des plus-values) est la clé d’un portefeuille qui grossit de plus en plus vite avec le temps.

J’ai commencé avec l’immobilier physique, puis le trading et la Bourse. Aujourd’hui je me concentre principalement sur le développement de revenus mensuels et 100% passifs pour passer du temps avec ma fille. Pour cela j’investis sur des actions à dividendes mensuels et sur des parts de SCPI.

Le Trader Savant : Qu’est-ce que vous diriez à un investisseur qui débute en bourse ?

Jérémy : Pour quelqu’un qui débute en Bourse, il faut avant tout se former. Ça prend un peu de temps et ça coûte parfois un peu d’argent, mais c’est de l’argent et du temps bien investi puisqu’ils permettent d’éviter d’en perdre plus. Il faut prendre son temps et ne pas vouloir devenir millionnaire du jour au lendemain, très peu le deviennent et c’est souvent dû à la chance plus qu’à un talent quelconque.

Un débutant devrait se concentrer sur son PEA et investir uniquement sur quelques actions et ETF pour commencer à se constituer un portefeuille intéressant au fil des mois et des années et se faire la main. Le trading ce n’est clairement pas pour quelqu’un qui débute sans expérience en Bourse, puisque cette personne ne connaît pas les réactions qu’elle pourrait avoir en cas de gains ou de pertes. Il faut se connaître soi-même, puisque nous sommes le plus gros danger pour notre capital.

Un petit gain et on croit qu’on est invincible et on finit par faire n’importe quoi. Une perte et on pense qu’il faut absolument se refaire pour ne pas perdre de capital. La psychologie du trader et le money management sont trop importants pour être négligés. J’en ai aussi fait les frais à mes débuts.

Le Trader Savant : Une anecdote à raconter sur votre expérience en bourse (une grosse perte ou un gros gain, une occasion manquée…etc) ?

Jérémy : Une anecdote sur les options binaires. A un moment, je ne faisais vraiment que ça. Il y avait eu une grosse vague de publicités et des alertes sur les arnaques. J’avais mis plusieurs milliers d’euros (toutes mes économies)dedans.

Les options binaires sont interdites au sein de l’UE depuis le 1er août 2018.

N’ayant aucune stratégie j’ai rapidement presque tout perdu, mais je ne voulais pas rester sur un échec, surtout que j’étais persuadé que je pouvais réussir. Du coup j’ai retenté avec un capital de départ beaucoup moins important (300€) parce que ça m’aurait fait moins mal si je l’avais perdu. Cette fois-ci j’ai passé des heures à analyser les différentes variations de cours, à m’améliorer en analyse technique et en compréhension des facteurs externes qui peuvent avoir une incidence sur les cours de bourse.

Au final je me suis développé une méthode et j’avais repéré des moments où trader était plus simple pour réaliser des profits. En l’espace de trois mois je suis passé de 300€ à plus de 24 000€. J’ai tout retiré et j’ai remboursé mon prêt étudiant, mis un peu de côté et je me suis fait plaisir avec le reste.

La moralité de cette histoire est qu’il ne faut jamais renoncer, quoi qu’en disent les gens qui nous entourent, les médias, ou toutes autres personnes négatives. Bien sûr il ne faut pas faire n’importe quoi, mais avec une méthode et de la discipline il est possible de réussir dans presque n’importe quel domaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *